Nowruz signifie « nouveau jour », c'est le nouvel an iranien (le nouvel an persan), qui commence à l'équinoxe de printemps, le premier mois du calendrier solaire iranien (tombe généralement en mars). Nowruz est un festival séculaire dont les racines remontent à plus de 3 000 ans. Il a été façonné par des personnes de la foi zoroastrienne, considérée comme la religion la plus ancienne du monde. Avant le festival, les gens dresseront une table appelée le haft-seen, ce qui se traduit par « sept S ». Au centre du tableau se trouvent sept éléments commençant par la lettre S, chacun ayant une signification particulière : Seeb (pomme) est le symbole de la beauté, seer (ail) est le symbole de la santé et de la médecine, somagh (sumac) représente le lever du soleil, sabzeh (herbe verte) représente la guérison et la renaissance de la terre, serkeh (vinaigre) symbolise la patience, senjed (les olives) signalent l'amour et, enfin, le samanu (pâte pâtissière) concerne le pouvoir et la force du pardon. Au centre de la table, un miroir est placé pour la réflexion, des fleurs pour symboliser la guérison de la Terre, des œufs pour symboliser la vie et un poisson vivant pour représenter son lien avec le monde animal. Certaines familles placent un livre religieux à table, comme le Coran, la Bible ou l'Avista ; d'autres placent des livres de poètes iraniens préférés tels que Hafez ou Rumi.